Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Deodatie-Info-Gilou.over-blog.com

La mobilité électrique se développe en déodatie...

8 Octobre 2017, 15:37pm

Publié par Gilou

Avant l’ouverture du Conseil Municipal de Ban-sur-Meurthe/Clefcy le 22 septembre 2017, Philippe Georgel (Vice-président du PETR déodatien) et Maud Dabry ont procédé aux explications concernant les mobilités électriques en développant les infrastructures de recharges possibles dans la commune.

La municipalité de cette commune avait sollicité en temps utile, les aides à la constitution des dossiers pour l’installation de bornes électriques pour la recharge de véhicule adéquats.

Cette décision avait été élaborée lors d’une réunion du conseil pour en connaître les finalités et le rôle de la municipalité pour les véhicules de passage dans la localité et ses environs.

Les intervenant ont donc préparé une projection et l’ont expliqué avec minutie en répondant aux diverses questions posées.

C’est ainsi que les sujets et points suivants ont été abordés :

Les véhicules électriques en distinguant le type « hybride et hybride rechargeable.

  1. Le marché en hausse en 2017 en Europe, dont 3 692 véhicules électriques immatriculés en France sur les mois de juillet et août 2017 (soit + 34,6 % par rapport à la même période en 2016).

  2. Contexte en Déodatie sur les axes de travail par les alimentations, les constructions et voiries, l’environnement, les utilisations publiques et privées…

  3. Habitants : (voir carte) d’utilisation d’un véhicule rechargé pour le flux de la circulation à partir du point d’implantation,

Déplacements domicile-travail avec un zoom sur les déplacements domicile-travail en Déodatie:

 

  • Moyenne de13 km (y compris les déplacements au sein de la commune)
  • 21 millions d’euros dépensés par an

  • 1000 € par an et par ménage

  1. Intérêts du développement de la mobilité électrique qui permettent de :

  • Offrir aux habitants une possibilité d’éco-mobilité,

  • Positionner un service touristique supplémentaire

  • Afficher une volonté politique

  1. Le rôle des collectivités

  • Besoins :

  • Habitants • Pas de stationnements à domicile

  • Lieux d’activité • Complément de charge

  • Itinérance de la borne. • Étape sur trajet

 

Tout en réfléchissant sur l’emplacement à définir pour une accessibilité au public.

 

  1. Compétences Article L. 2224-37 du code général des collectivités territoriales, les communes disposent de la compétence pour créer, entretenir et exploiter des bornes de recharge de véhicules électriques dans le cadre d'un service public en matière industrielle et commerciale

  2. Mode de charge et prises :

  •  Triphasé,

  • Deux points de charge simultanée,

  • 1 socle pour prises domestiques type E pour la recharge en mode 2 (prise non dédiée avec dispositif de protection incorporé au câble),

  • 1 socle de type 2 pour la recharge en mode 3 (prise fixe sur circuit dédié).

 

  1. Maintenance et supervision, suivi à distance pour garantir une bonne continuité et la qualité du service :

  • Intervenir à distance en cas de dysfonctionnement,

  • Offrir une réactivité optimale à l'utilisateur,

  • Garantir le respect d'un délai maximum d'intervention en cas d'anomalie,

  • Inspection annuelle.

  1. Paiement de la recharge :

     

  • 3 technologies : badges, smartphones, cartes et en interopérabilité, selon les directives européennes par un opérateur connecté via une plate-forme spécialisée et sécurisée.

  1. En Déodatie :

  • TEPCV : 14 bornes prévus

    • Saint-Dié-des-Vosges : 4 bornes

    • Ban/Meurthe : 1 borne

    • Le Tholy : 1 borne

    • CC Bruyères : 2 bornes Pays de la Déodatie : 6 bornes

    • et un Déploiement en partenariat avec le Pays de Remiremont (6 bornes)

  • Investissements (Montant HT)

Borne 6 000 €

Installation raccordement 7 000 €

Signalétique 2 000 €

le tout pour le TEPCV = financement à 80%

soit un total de 15 000 €

  • Fonctionnement : Maintenance et supervision 700 à 900 € / an / borne.

 

Commenter cet article