Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Deodatie-Info-Gilou.over-blog.com

Les croqueurs de Pommes Vosges Déodatiennes, viennent sauver un verger...

14 Février 2018, 20:42pm

Publié par Gilou

Les

"Croqueurs de Pommes Vosges Déodatiennes" 

se sont réunis pour une séance de taille d’arbres fruitiers.

Celle-ci s’est déroulée le mardi 13 février à 14h00,  au verger de la maison de retraite Saint-Déodat à Saint-Dié-des-Vosges.

Plus d’une dizaine de croqueurs, dont Amélie (membre récent) venue de Belgique, s’étaient déplacés pour
entourer Raymond Forterre président de l’association.
 
Le groupe a été accueilli par Claude Nutz (responsable de l'association qui gère le patrimoine de Saint-Déodat) qui a relaté avant tout l’historique du lieux où la séance allait se dérouler.
 
« Il s'agit du "vieux verger", de l'ancien séminaire,  qui date aux
alentours des années 50, mais  dont les arbres sont aujourd’hui dans ce que l’on pourrait dire " abandonnés"  et ne fructifient plus.
Je remercie Mr Forterre et ses croqueurs d'avoir bien voulus se déplacer gracieusement pour étudier ces arbres et l’environnement de son terrain ».
 
Beaucoup de fruitiers alignés
Après la visite des lieux qui comporte plus d’une soixantaine de fruitiers, principalement des pommiers, la réflexion qui est venue a été :
 

« Malgré la présence de ces nombreux pommiers, nous y trouvons d’autres

Y a vraiment du boulot à faire

 

essences d'arbres de fruits différents. Ils ont un joli port, mais semblent laissés à l'abandon depuis quelques années. Il y a donc un travail d'identification (à réaliser à l'automne bien sûr) et de  restauration maintenant. Nous allons dès aujourd’hui procéder à une première taille » dénonce le président Forterre en poursuivant :

Le Président dans la "Jungle" montre l'exemple
« Nous allons nous y prendre en commençant par faire un tiers de la taille sur chacun des arbres. Plus, serait « coûter cher » au fruitier qui pourrait en souffrir voire dépérir. »
 
L'exercice était très intéressant et instructif à tous ce joli monde, 
puisqu'il s'agit d'un verger avec une histoire, en plein cœur de St Dié en zone urbaine et non à la campagne.
 
Avec sécateurs, scies et vêtements chauds, pas de tronçonneuse (cela
Excellente Emilie
C'est parti
brûle les coupes), les croqueurs se sont mis à l’œuvre durant plus de 3 heures, jusqu’à la tombée de la nuit.
Selon les règles et les "secrets" du bon tailleur de fruitiers, tels sont les croqueurs des Vosges déodatiennes, les premiers arbres ont été taillés et on subi un premier rafraîchissement d'un  tiers.
Bien malade, celui-ci n'a pas supporté le vent récent
Mais, il a été fort de constater que certains d’entre-eux, ne pourront être traités ou soignés, étant déjà perdus ou seront non reproductifs de par leur mauvais état.
Après la taille de tous les arbres qui seront répertoriés au fur et à mesure des séances, il y aura lieu d’en faire le point lors d’une réunion et de penser éventuellement à une replantation.
 
 
C’est donc une affaire à suivre…
 
La journée s’est terminée par la prise de boissons chaudes et de brioches offertes par Claude Nutz. 
Avant
Pendant

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pendant

 

 
 
Après

 

 

Pendant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci les "Croqueurs de Pommes Vosges Déodatiennes"

 

Commenter cet article