Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Deodatie-Info-Gilou.over-blog.com

Révolutionnaire, un non-voyant, voit avec ses doigts ; une première vosgienne

1 Décembre 2018, 10:44am

Publié par Gilou

Né il y a 65 ans comme tout un chacun, Gilbert Viriot, actuellement domicilié à La Bourgonce y a vécu une enfance ordinaire. Malheureusement, vers l’âge de 15-16 ans, il commence à perdre la vue et devient malvoyant avec encore quelques facultés visuelles bien que difficiles.

Il effectue alors ses études dans un établissements spécialisés Nancéens où il acquiert des notions sur la vie quant à son devenir.

Gilbert est un passionné de musique et adore jouer de l’accordéon ainsi que du synthétiseur. Sa plus grande difficulté est d’apprendre par cœur ses partition écrites en braille, sur des documents qu’il fait commander par des proches ou amis. Mais, il le fait rapidement tellement ses capacités sont extraordinaires. 

Gilbert est un homme qui aime la vie et ne se laisse pas décourager. Il apprend vite avec une intelligence qui lui est due. Ayant appris au cours de ses études les notions d’écritures, en braille il va de soi, mais également sur l’utilisation du clavier d’une machine à écrire ordinaire, il assimile très bien le clavier « Azerty » et de ce fait s’offre son premier ordinateur en 2004, avec un logiciel de reconnaissance vocale des textes qu’il écrit où qu’il veut consulter.

Mais, il ne voudrait pas en rester à ce stade et consulte son informaticien Bruno Bilger qui lui promet de faire des recherches en vue d’améliorer ses conditions de vie.

Qu’à cela tienne depuis 2012, Bruno Bilger effectue le tour des sites informatiques mais jusqu’alors, rien ne pouvait entrer dans la volonté de ses recherches. C’est alors qu’il rencontre Jean Laurens, responsable commercial à Grigny. Ce dernier lui fait part de sa collaboration avec Damien Mauduit depuis quelques années en région Parisienne. Tous deux, ayant plus d’une vingtaine d’année en informatique, ont créé la société « Insidevision » et après deux années de travaux ont mis au point un ordinateur-tablette pour non-voyant.

Cet appareil a la forme d’une tablette ordinaire, à la seule particularité qu’elle comporte des touches adéquates aux dix doigts de la main. L’écran est identique à celui d’un ordinateur au logiciel Windows. Très bien conçue, elle a fait ses épreuves à l’école de Nancy et à celle de Strasbourg où elle est très appréciée, puisque 5 déjà en fonction dans le Grand-Est  

Après quelques petites remises au point, transformations et bien adaptée à ce jour aux personnes non-voyantes, la tablette « Braille » est un outil de travail parfait et adapté à tous

Dernièrement, pour la première fois dans les Vosges, en présence de Bruno Bilger, Jean Laurens est venue en Déodatie pour apprendre les premières bases d’utilisation de la tablette chez Gilbert. Ce dernier très attentif, réussi assez rapidement à écrire son prénom « G.I.L.B.E.R.T » un extrait vidéo pour être vu sur : https://youtu.be/bOpIqlG3_B8. La particularité de cette tablette est également que chaque lettre, chaque caractère est dicté par une voix qui sort des hauts parleurs adaptés. Ceci dit que Gilbert, entend ce qu’il écrit.

Il peut également se servir de logiciel comme Word, Excel, PowerPoint, projections diverses (hdmi), etc. tout comme un être ordinaire sur un ordinateur ordinaire.

Cette tablette est fabuleuse, elle est un vrai ordinateur. Elle comporte les mêmes accès (USB, HDMI, Casque, Micro, Lecteurs...). Une vrai révolution. Elle peut être utilisée par toute personne, puisse-que toutes les touches et les barres de commandes (souris-tabulations etc.) sont en relief et l’écran est visible tout comme une tablette normale.

L’appareil est conçu pour le braille en 6 ou 8 points (64 et en 256 caractères) et travaille avec des logiciels standards. Son évolution sera amenée à quelques modifications éventuelles.

Bruno Bilger est fier de sa découverte pour Gilbert qui, grâce à la société innovatrice et créative en suivant les conseils sérieux de Jean, va pouvoir communiquer librement avec le monde extérieur dans lequel il est « plongé » depuis de nombreuses années.

Cet appareil d’un coût estimé entre 6 000 et 10 000 euros est le premier à être acquis dans les Vosges.

Son utilisateur peut prendre des cours par l’appuie d’un éducateur comme Jean, ou consulter la notice qui est incluse dans l’appareil, lisible sur une barre « Braille » dont les picots de chaque caractère sont lisibles au toucher. À noter que l’utilisateur peut éventuellement, mais à bien vérifier pour ne pas perdre ses avantages sociaux, contacter la MDPH (Maison Départemental pour Personne frappée d’un Handicap) pour bénéficier d’aides.

Tous renseignements sont à recueillir auprès de Bruno Bilger : 06.20.16.85.69

 

Commenter cet article