Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Deodatie-Info-Gilou.over-blog.com

Un essaim d'étoiles filantes cette nuit et après....

10 Août 2019, 11:36am

Publié par Gilou

Vous avez peut-être participé à la nuit des étoiles le 3 août 2019 à Frapelle. Alors, continuer à observer en ce mois d'août le ciel car c'est le mois idéal pour observer les étoiles filantes. 

C’est surtout parce qu'un essaim des larmes de Saint-Laurent (Perséides) sera particulièrement actif.

Quand observer les étoiles filantes des Perséides ?

La période s’étend du 17 juillet au 24 août, et s’intensifie particulièrement du 11 au 13 août. Le maximum pour 2019 est officiellement prévu dans la nuit du 12 au 13 août, à partir de 22h00 et jusqu’au matin mais sérieusement entre 3h00 et 4h00 du matin. Lors de l'année 2018, la situation était idéale car la nouvelle Lune a eu lieu le 11 août. Toutes les nuits lors du maximum seront donc entièrement noires. N’hésitez pas à prolonger vos observations jusque tard dans la nuit car une configuration aussi favorable n’arrive pas tous les ans !

Combien d’étoiles filantes peux-t-on voir ?

Selon les années, entre 70 et 100 étoiles filantes se produisent par heure au moment du maximum. En théorie, cela fait donc plus d’une étoile filante par minute ! En théorie seulement car, comme certaines sont peu lumineuses, et qu’il

n’est pas possible d’observer tout le ciel à la fois, on en rate beaucoup. Heureusement, avec un peu de patience, le spectacle est garanti : il est bien rare qu’en observant attentivement pendant un quart d’heure on n’observe pas au moins une ou deux belles étoiles filantes ! Les plus chanceux peuvent même en voir plusieurs à la fois, ou bien des étoiles filantes particulièrement longues et lumineuses : on parle alors de météore, voire de bolide lorsque un gros morceau de roche se consume pendant plusieurs secondes et émet une très vive lumière.

Pourquoi cette pluie d'étoiles filantes s'appelle-t-elle

« les Perséides » ?

 

Le nom de la célèbre pluie

d'étoiles filantes des Perséides vient de Persée. C’est au sein de cette constellation que se situe le radiant, c'est-à-dire la partie du ciel d’où les météores semblent surgir comme des flèches. Pour voir des étoiles filantes, l'observateur peut privilégier cette direction – Persée se lève au nord-est vers 22 h en août – mais il est aussi possible de les guetter dans bien d’autres directions.

Où et comment bien observer les Perséides ?

La Lune accompagnera donc

votre immersion dans le ciel nocturne à l'affût des étoiles filantes. Inutile de rajouter des lumières artificielles qui réduiront encore davantage la visibilité des Perséides. C'est pourquoi, préférez des sites à

Pollutions lumineuses à éviter

l'horizon bien dégagé et en retrait de toute pollution lumineuse. Du moins, le plus possible. Un bel environnement ajoutera en effet de la magie à votre observation patiente, en compagnie des constellations. Pour cela, mieux vaut éviter un champ ou une prairie près d'une route, car la Lune vous paraîtra alors bien pâle en comparaison... Si vous recherchez un site non loin de chez vous où la pollution lumineuse est la plus faible possible, vous pouvez consulter la carte de l’Avex.

 

Enfin, pour que ce moment soit le plus agréable possible, prévoyez des vêtements chauds et une bonne assise : chaise longue, tapis, coussins, voire des couvertures, si vous souhaitez rester toute la nuit.

 

               

Comparez les couleurs avec la légende ci-dessous

Blanc : : > 0–50 étoiles visibles (hors planètes) selon les conditions. Pollution lumineuse très puissante et omniprésente. Typique des très grands centres urbains et grandes métropoles régionales et nationales...

Magenta : 50–100 étoiles visibles, les principales constellations commencent à être reconnaissables.

Rouge : 100 -200 étoiles : les constellations et quelques étoiles supplémentaires apparaissent. Au télescope, certains Messier se laissent apercevoir.

Orange : 200–250 étoiles visibles, dans de bonnes conditions, quelques coins de ciel plus noir apparaissent ; typiquement moyenne banlieue.

Jaune : 250–500 étoiles : pollution lumineuse encore forte. La Voie Lactée peut apparaître dans de très bonnes conditions.

Vert : 500–1000 étoiles : grande banlieue tranquille, les halos de pollution lumineuse n’occupent qu’une partie du ciel

Cyan : 1000–1800 étoiles : la Voie Lactée est visible la plupart du temps

Bleu : 1800–3000 : bon ciel, la Voie Lactée se détache assez nettement

Bleu nuit : 3000–5000 : bon ciel

Noir : + 5000 étoiles visibles, plus de problème de pollution lumineuse décelable à la verticale

Crédit info : Astronomie internet et Deneb-Déodatie ainsi que documents privés divers du secrétaire Gilles Poinsot.

Si vous arrivez à prendre des photos, merci de nous les communiquer pour nos lectrices et lecteurs. 

 

Commenter cet article