Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Deodatie-Info-Gilou.over-blog.com

Articles avec #1944

Saint-Dié-des-Vosges : le général Eisenhower a décidé il y a 75 ans

21 Novembre 2019, 15:38pm

Publié par Gilou

Communiqué de presse de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges

 

Il y a 75 ans, le général Eisenhower prenait

à Saint-Dié

une décision capitale.

 

Elle est révélée dans un livre récompensé par 3 prix littéraires.

 

----

Il y a tout juste 75 ans, le 24 novembre 1944 dans l'après-midi, le Commandant suprême allié en Europe, le général Dwight Eisenhower, arrive à Saint-Dié, venant de Sarrebourg.

 

Il est accompagné par les plus grands responsables de l'U.S. Army:

le général Omar Bradley, vainqueur de la bataille de Normandie; le général Jacob Devers, libérateur du Sud-Est de la France; et le général Alexander Patch, qui commande la 7° Armée américaine dans l'Est.

 

Dans un faubourg de la ville se tient une conférence secrète, durant laquelle Eisenhower est amené à prendre une décision politique et militaire capitale.

 

Devers et Patch ont déjà tout préparé pour passer le Rhin, dans la foulée des succès remportés, notamment, par des Français: les généraux De Lattre de Tassigny et Leclerc.

Mais Eisenhower hésite. Finalement, il décide de ne pas suivre ce plan, retardant du même coup de plusieurs mois la libération de l'Alsace et d'une grande partie de la Lorraine.

 

Longtemps méconnu, cet épisode important de la fin de la guerre est révélé dans un livre "La décision secrète d'Eisenhower", paru aux Editions de La Nuée bleue, à Strasbourg, en mai dernier, et publié en partenariat avec la ville de Saint-Dié-des-Vosges (préface de David Valence).

L'auteur, le Déodatien Dominique-François Bareth, fonctionnaire européen, et ancien chef-adjoint de la section des Affaires multilatérales et régionales à l'OTAN, a eu accès à de nombreuses sources inédites en France.

Analysant avec précision le déroulement des opérations militaires et leur contexte politique, ses recherches permettent de répondre à une série de questions restées ouvertes depuis ¾ de siècle, de dévoiler pourquoi Eisenhower a dû imposer à ses généraux une décision controversée, et comment ce choix crucial est resté ignoré pendant des décennies.

 

Cet ouvrage vient d'être récompensé successivement par 3 prix littéraires et scientifiques:

 

-  le Prix des Conseils départementaux de Lorraine ;

-  la Bourse d'Histoire du Prix Erckmann-Chatrian ;

-  le Grand Prix de l'Académie lorraine des Sciences.

 

 

Mairie de saint-Dié-des-Vosges

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "général Eisenhower à saint dié 1944"

Image illustration de Youtube

 

 

 

Voir les commentaires

Un vétéran US revient en déodatie où il a délivré des communes en 1944

10 Novembre 2017, 21:14pm

Publié par Gilou

Cranston Rogers aujourd'hui âgé de 92 ans est revenu sur les lieux de ses combats de novembre 1944, accompagné de son épouse, 4 de leurs enfants et une petite fille âgée de 11 ans.

Cranston (prénom) a attendu d'obtenir son diplôme scolaire pour s'engager dans l'infanterie à 18 ans en 1943.

Il intègre alors la 103è Division d'infanterie (Division Cactus) qui s'entraîne à Camp Howze au Texas.

Après le débarquement de Provence du 15/08/1944, sa division compose le premier contingent américain qui accoste au port de Marseille libéré.

La division remonte par la route la vallée du Rhône jusqu'à Docelles puis prend position par le col du Haut Jacques sur les crêtes qui surplombent Taintrux en relève de la 3è Division d'infanterie.

C'est entre le Haut Jacques et le lieu-dit des 3 scieries que Cranston Rogers, alors 2è classe (Private First Class - PFC) connut ses premiers champs de bataille, poursuivant sa progression vers le massif de la Madeleine puis St-Dié.

La 103è Division continua sa progression à l'Est parvenant en Alsace par le col de Lubine en direction de Sélestat avant de prendre une route au nord.

 

Transféré au sein de la 45è Division d'Infanterie, il libéra le camp de Dachau le 29 avril 1945.

Décoré du "Purple Heart", plus haute distinction militaire américaine, il intègre la réserve opérationnelle après la guerre dans l'arme du Génie où il accède au grade de Colonel.

 

 

Ce 10 novembre 2017, Cranston Rogers est venu se recueillir (il l’avait déjà effectué il y a 3 et 15 ans), au monument US du Haut-Jacques et de Saulcy-sur-Meurthe. Ensuite, il a été accueilli par les élus de la commune de Saulcy-sur-Meurthe et reçu par 34 élèves de CM2 des classes du Directeur

Mr. Mouginet de Mme. Saintdizier à l’école Pierre-Bernard de Saulcy-sur-Meurthe, où un échange a été fructueux entre les enfants et le vétéran. Les questions fusent : "Avez-vous été blessé ? Avez-vous vous eu peur ? Avez-vous conduit des chars ? Qu'avez-vous ressenti lorsque vos camarades sont tombés ? etc..."

L’organisateur de cette visite et correspondant avec les USA, Bertrand Loubette (conseiller du général commandant la zone Est de Défense de Metz) effectuait la traduction entre les « deux pays » dans un langage parfais.

Après un excellent moment passé dans l’établissement scolaire, le vétéran a été salué par les enfants applaudissant le libérateur dans une haie d’honneur au bout de laquelle il a été très ému du geste volontaire de ces enfants. 

Le groupe s’est ensuite dirigé vers le monument du souvenir US de la commune où une gerbe a été déposée.

Les élus représentant le maire, Joëlle Gaillard (1ère adjointe), Dominique Haraux (4ème adjointe) et Gilles Grandin (conseiller) recevaient pour finir toute la famille Rogers et le conseiller dans la salle d’honneur de la Mairie. En ce lieu, cadeaux ont été remis au vétéran et sa famille en souvenir de la municipalité.

 

Voir les commentaires