Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Deodatie-Info-Gilou

Déodatie-info-Gilou - Rejoignez-nous et bienvenue sur ce site - C'est un site dédié gratuitement à toutes les informations dans et sur une Grande Déodatie pour toutes : les associations, culturelles, sportives, historiques, ludiques, artistiques, etc.., les communes et autres par des annonces et des comptes-rendus de la Grande Déodatie Vosgiennes. La courtoisie et la politesse seront de rigueur. Tout (tous) caractère(s) Politique(s) et Religieux ainsi que la (les) critique(s) négative(s) contre une annonce ou texte correcte, ne sera (seront) accepté(s) sous peine de radiation pure et simple sans avis de l'administrateur. Les publications des autres médias seront refusés automatiquement (pas de copier coller ici) © Publications - Gilou Toute reproduction (textes et photos qui reste la propriété de son auteur) interdite sans l'autorisation de son rédacteur. © Publications - Gilou Any reproduction (texts and photographs which remains the property of its author) prohibited without the authorization of its editor.

La gendarmerie des Vosges lance un nouveau message de prévention

 
C'est un nouveau message de prévention que vient de lancer le Groupement de Gendarmerie Départementale des Vosges ; dans le cas d'espèce :

 "la lutte contre les violences intra-familiales".

De quoi parle-t-on ?


Violences physiques : Gifles, morsures, coups, tirage de cheveux, lancement d’objets, étranglement, séquestration, attaque avec une arme (même par destination)…

Violences verbales : utilisées pour humilier, contrôler et intimider la victime (ex : insultes, cris, critiques…).

Violences psychologiques : attitudes et comportements visant à dénigrer une personne de manière à la maintenir dans une position d’infériorité. Cela laisse ressentir à la victime qu’elle est une personne sans valeur et incapable.

Violences sexuelles : tout geste à caractère sexuel posé sans le consentement de l’autre (ex : viols, attouchements, harcèlement sexuel, contrainte à adopter des comportements sexuels dangereux, dégradants ou blessants).

Violences économiques : utilisées pour empêcher une personne d’accéder à l’autonomie financière (ex : contrôler son choix de profession, saisir son salaire, ...)

Un cycle de la violence identifié dont il faut sortir

 

                La violence conjugale se développe à travers des cycles dont l'intensité et la fréquence augmentent avec le temps.

                Plus le cycle se répète, plus l'emprise et la violence sur la victime est forte, et plus s'amenuisent les périodes de "lune de miel". La victime peut alors être exposée quotidiennement au mépris, au contrôle, aux agressions, vivant dans la peur, l'insécurité, s'ajustant aux besoins du conjoint, se centrant sur ses humeurs.

                La victime se percevra elle-même comme incompétente dans sa vie de couple et ailleurs, elle se sentira responsable de la violence du conjoint. Dévalorisée, elle se sentira incapable de s'en sortir ou d'améliorer sa situation.

           

AIDEZ NOUS A VOUS AIDER

 


Différents acteurs pouvant vous écouter et vous accompagner :

Le 3919, violences femmes info : numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés. Appel anonyme et gratuit 7 jours sur 7, de 09h00à 22h00 du lundi au vendredi et de 09h00 à 18h00 les samedi, dimanche et jours fériés.

 

 

Une écoute permanente, 7J/7 24h/24, anonyme et gratuite, proposée par la brigade numérique de la Gendarmerie via les réseaux sociaux ou le site internet de la Gendarmerie.

 

 

 

Les gendarmes de la brigade du lieu de votre domicile peuvent recueillir votre plainte, mais aussi vous conseiller et vous orienter vers différents professionnels qui sauront vous accompagner socialement (problématique financière, de l’hébergement, médicale…).

 

 

Si vous devez consulter un médecin à la suite de violences, demandez un certificat d'incapacité totale de travail (ITT) décrivant vos blessures, même si vous n'avez pas d'activité professionnelle, y compris si vous ne comptez pas vous en servir (conservez-le ou confiez-le à quelqu'un de sûr).

 

 

 

Si vous êtes témoin de violences intra-familiales, signaler les à la gendarmerie en appelant le 17.

    

 

 

 

 

EN CAS D’URGENCE, COMPOSEZ LE 17.

 

Les numéros utiles : 
Les numéros utiles :

   - Numéro national d'Aide aux Victimes (France Victimes) : 116 006 (appel anonyme et gratuit)

 

   - VIOLENCES FEMMES INFO : 3919 (appel anonyme et gratuit)

 

   - Centre d’information sur les droits des femmes et des familles des Vosges : 03.29.35.49.15

 

Les numéros d'urgences :

 

   - GENDARMERIE / POLICE : 17

 

   - SAMU : 15

 

   - POMPIERS : 18

 

Celui-ci mérite toute votre attention

car

le département des Vosges n'est pas épargné

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article