Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Deodatie-Info-Gilou

Déodatie-info-Gilou - Rejoignez-nous et bienvenue sur ce site - C'est un site dédié gratuitement à toutes les informations dans et sur une Grande Déodatie pour toutes : les associations, culturelles, sportives, historiques, ludiques, artistiques, etc.., les communes et autres par des annonces et des comptes-rendus de la Grande Déodatie Vosgiennes. La courtoisie et la politesse seront de rigueur. Tout (tous) caractère(s) Politique(s) et Religieux ainsi que la (les) critique(s) négative(s) contre une annonce ou texte correcte, ne sera (seront) accepté(s) sous peine de radiation pure et simple sans avis de l'administrateur. Les publications des autres médias seront refusés automatiquement (pas de copier coller ici) © Publications - Gilou Toute reproduction (textes et photos qui reste la propriété de son auteur) interdite sans l'autorisation de son rédacteur. © Publications - Gilou Any reproduction (texts and photographs which remains the property of its author) prohibited without the authorization of its editor.

Déodatie : l'UFAC n'oublie par le 8 mai 1945

MESSAGE de l'UFAC du 8 MAI 2020

-o-

Dans un message adressé à ses adhérents, l’ UFAC (*) aurait souhaité que celui-ci soit lu aux monuments aux morts des communes par une jeune fille ou un jeune garçon. Mais, le confinement en a voulu autrement.

 

La FRANCE célèbre aujourd'hui le 75e anniversaire de la Victoire du 8 Mai 1945 qui mettait fin, sur notre continent, à la Seconde Guerre mondiale.

Le 8 Mai 1945, l'Allemagne hitlérienne capitulait sans condition ; c'était la victoire totale mais aussi l'heure des tristes bilans et des terribles statistiques. Près de 50 millions de victimes militaires et civiles ; 10 millions avaient péri dans les camps d’extermination et de concentration dont l'horreur en était révélée au monde.

Le 8 Mai 1945, à Berlin, le commandant en chef de la Première Armée française, le général d’Armée Jean de Lattre de Tassigny, représentant la France, signait, avec les représentants des pays alliés

– Angleterre, Etats-Unis, Union Soviétique - l'acte solennel de reddition inconditionnelle de l'Armée allemande hitlérienne.

Pour le général Jean de Lattre de Tassigny, cette victoire du 8 mai 1945 marquait pour la France, le terme de ses souffrances, le retour de son prestige, le triomphe de son idéal. Occupée, meurtrie, pillée, la France avait vu les meilleurs de ses fils emprisonnés, torturés et abattus. La victoire dissipait son cauchemar. Par l'héroïsme de son Armée victorieuse aux côtés de ses alliés, la France prouvait au monde qu'elle n'avait rien perdu de sa grandeur. La victoire la retrouvait fidèle à ses traditions séculaires pour la sauvegarde de la liberté et de la dignité humaines.

C'était également le triomphe de la Résistance et des Forces Française Libres avec la Deuxième Division blindée du général Philippe Leclerc. Elles avaient libéré Paris puis accompli le serment de Koufra du 2 mars 1941 en faisant flotter le drapeau français sur la cathédrale de Strasbourg avant de terminer leur épopée guerrière à Berchtesgaden.

En ce 75ème anniversaire, honorons la mémoire de tous nos morts : soldats, aviateurs, marins, résistants, déportés, fusillés, massacrés, prisonniers, pour leur courage, leur esprit de sacrifice, leur sens du devoir et de leur engagement.

En ce jour de recueillement, l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC) tient à rappeler le bel hommage que leur rendit le général de Gaulle lorsqu'il prononça, en évoquant leur sacrifice, cette épitaphe : "En rendant le dernier soupir, vous avez dit "Vive la France" ! Dormez en paix, la France vivra, parce que vous avez su mourir pour Elle".

Vive la République !

Vive la France !

 

(*) : Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre

 

Mais, ce message peut être lu dans un établissement scolaire dès maintenant même si la date est passé en souvenir de notre Liberté.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article